Je ferme ma Startup Fix-Trip

En 2016 je décide de lancer une startup de réservation d’activités entre particuliers. Je m’associe à un pote avec qui j’ai l’habitude de bosser sur de nombreux projets, lui même ramène un pote à lui qui était chaud, mon frère qui souhaitait apprendre à coder à egalement rejoins l’aventure FixTrip !

La fin d’une Startup !

En 2016 nous commençons à coder à 4 comme des acharnés pour sortir notre MVP (Produit minimum viable). Notre première version ! Après 8 mois de développement (à temps partiel puisque nous avions à l’époque chacun une autre activité, freelance salariat etc ) nous arrivons enfin à sortir cette version et nous commençons à inscrire des guides sur notre plateforme.

Mais cette partie ne fut pas la plus cool (démarchage etc) et pour des « techos » comme nous ce fut très frustrant de ne plus coder ! en suis en suite une grosse perte de motivation ! Je te laisse donc découvrir tous les détails sur l’arrêt de FixTrip

Ci-dessous la transcription de la vidéo 🙂

Salut c’est mike aujourd’hui j’ai une grave décision à vous annoncer !

je ferme ma start up et je t’explique pourquoi !

Ouais bah comme je disais, je ferme ma start-up fix-trip.com, je t’invite à aller voir d’ailleurs tu peux aller sur fix-trip.com le site est encore en ligne encore quelques jours.Je vais t’expliquer pourquoi je ferme mon site mais avant je vais t’expliquer. Je te fait un petit retour sur sur l’histoire de cette de cette start up. En fait c’est une idée que j’avais eu d’ailleurs tu peux aller voir une de mes anciennes vidéos où je t’explique un peu tous les documents et tous les outils d’une start-up tech. Du coup voilà un peu l’histoire de cette start up c’est une idée que j’avais eue je crois en 2016 en discutant avec quelqu’un sur qui souhaitait proposer ouvrir un site de tourisme etc donc je m’étais dit tiens ça ça peut être une bonne idée de monter une start up autour de guides locaux et d’activités entre particuliers. Je te rassure des idées j’en ai 50 milles par jour vaut mieux en avoir 50 mille que 0 mais cette idée je sais pas pourquoi elle est revenue plusieurs fois et puis je me suis dit vraiment cette idée ça peut vraiment être une bonne idée de start up et puis je m’étais renseigné un peu sur ce qui existait sur le marché et je m’étais rendu compte qu’il n’y avait pas grand chose finalement d’intéressant à l’époque.

Donc du coup voilà  j’en avais parlé un collègue, super idée et puis j’ai un autre collègue aussi du coup l’année un autre collègue qui était chaud donc du coup on était 3 puis à mon petit frère qui souhaitait apprendre à coder je les ramène dans le projet donc au final on s’est retrouvé à quatre à développer cette start-up. Ce qu’il faut savoir c’est que vraiment on est parti de zéro on n’a pas utilisé un CMS ni un wordpress on est vraiment parti de zéro.  ça c’était peut-être une erreur mais d’ailleurs je ferai une vidéo sur les erreurs de cette start-up. Je te ferai ça plus tard mais mais j’en étais ouais je disais donc voilà on a commencé on a commencé à coder donc tout de zéro Il n’y avait pas beaucoup de programmeurs qui savait coder ils vont y avait moins qu’ils avaient connue puisque je baigne dedans et j’avais deux personnes qui ont appris à coder sur le tas et qui ont super bien réussi à apprendre à coder donc ça c’était vraiment une bonne chose c’est un an. en fait on a monté cette start up 2 0 on a tous codé on est parti comme ça en mode
moi de voir ailleurs en mode cowboys en mode est terminée

Au final c’est un succès en fait c’est un succès techniquement parlant c’est à dire qu’on a réussi quand même à sortir le site donc on a mis plusieurs longs mois de développement je dirais peut-être six à huit mois je crois presque neuf mois de développement, on a eu aussi recours à deux freelance, une freelance qui nous a fait un business plan et qui nous a aidé à monter le business plan. On a eu aussi recours à un webdesigner qui nous a fait les maquettes, qui est aussi accessoirement un pote à moi, que je connaissais depuis assez longtemps qui a bossé sur d’autres projets, c’était plus à mi temps, on avait quand même des boulots en parallèle. Donc on faisait ça un peu le week-end le soir et on a quand même réussi à sortir le site fix-trip.com qu’ils est une plate forme d’activités entre particuliers et des activités. C’est une plateforme intermédiaire et on prend un pourcentage de 10% dessus. Finalement en juin 2017 on arrive à sortir la plateforme on la met en ligne à partir de là les choses sérieuses commencent, commencèrent on va dire c’est à dire que la plateforme était en ligne on a commencé le référencement on a commencé à être référencé sur google d’ailleurs si tu tapes activités entre particuliers tu as de fortes chances que tu tombes sur sur notre site s’il n’est pas fermée. On a commencé à à faire référencer ensuite on a été démarcher un bon nombre de guides, au début c’est difficile de trouver des guides pour qu’is viennent s’inscrire sur la plateforme, on a démarché pas mal et
utilisé des techniques de growth hacking c’est-à-dire d’aller sur sur d’autres plateformes ou d’aller sur leboncoin ou essayer de les démarcher via des autres sites un peu de guide ou d’activités.

On a réussi quand même à arriver jusqu’à là, on à l’heure actuelle à peu près de 200 guides ou 200 trips depuis un an.  La on va arriver en juin 2018, la plateforme ça fait un an qu’elle est en ligne à peu près 200 trips quelques dizaines de réservations. Un début de traction pour la start up mais pourquoi je la ferme ? c’est pas assez rentable. En fait l’idée du truc c’était que effectivement qu’une fois que le site est lancé si tu fais 10% sur une réservation à 40 euros tu vas faire faire quoi tu vas faire 4 euros si je me trompe pas. Il faut en faire des réservations est à l’heure actuelle la courbre de croissance est stable en fait c’est à dire qu’on n’a pas n’a pas décollé en fait pas percé en fait, on a une début traction mais pas assez.

Après on peut toujours se trouver des excuses, j’aime pas les excuses en fait j’aime pas les gens qui trouvent des excuses , si ton truc il ne marche pas c’est pas grave next quoi ! Mais je vais quand même essayer de me trouver des excuses si on peut appeler ça comme ça. Alors qu’est ce qui s’est passé ? En gros quand tu montes un projet comme ça tu as une pêche, nous on a une pêche mais phénoménal c’est à dire qu’on a une motivation de sortir le projet mais techniquement mais de ouf quoi tu vois donc on a été motivé à fond tous les  problèmes on les a résolus on a codé comme des malades on a fait toutes les
fonctionnalités que ce soit : Inscription, Login, Gestion des trips, gestion des réservations,  énormément de featuresOn a développé beaucoup plus que ce qu’on devait développer au début donc on a été hyper passionné on a développé le truc comme des malades.Il ya eu une motivation de ouf et quand le site est sorti donc en juin 2017, grosse retombée de pression  et  du coup c’est c’était un peu dur de garder la motivation ensuite sur la suite et la suite c’était quoi ? la suite c’était des choses qui étaient pas technique, des choses que nous on n’aime pas ! on est des techos ont aime programmé et qu’est ce qui nous attendait ? ils nous attendait à
démarcher des guides!  ça nous gonfler donc passer des appels etc. ca nous intéresse pas beaucoup le marketing, la communication et tout ce truc là alors qu’on aurait dû faire dès le départ d’ailleurs je vais faire une vidéo sur les erreurs des start up ça c’en était une belle d’ailleurs erreur, ne pas prévoir la communication dès le départ, on a retardé !

On a eu trop de choses qui étaient plus technique à faire après le lancement de la plateforme, mise à part la correction de quelques bugs, et en fait ça nous a refroidis de ouf,une baisse de motivation sur les tâches d’après. C’était en plein été tout le monde est parti en vacances, on devait prendre un un espace de coworking avec des collègues.  j’ai un collègue qui est devenu papa, j’ai un pote, vu qu’ils savaient codé,  il a trouvé de la free lance et a fait des sites web.J’ai mon frère aussi qu’à trouver du taf du coup tout le monde s’est un peu éclaté. on est parti un peu de son côté. Belle expérience tout ça et puis on s’est dit bon on va laisser le site vivoter
bah forcément quand tu laisses un site vivoter comme ça pendant un an
en espérant que sa mord tout seul il ya peu de chances que ça marche. Je pense dans le fond on a laissé le truc parce que ça nous a fait un peu mal au coeur de jeter quasiment huit mois de développement à la poubelle ! on n’a pas fermé le site on a laissé le truc tourné en parallèle, en espérant qu’il va repartir et on sait très bien qu’une start-up c’est : soit à 200% soit tu arrêtes .

Bon voila je t’ai sorti un peu toutes les excuses mais en vrai tout ça c’est du bidon j’aime pas les gens qui trouvent des excuses  à la con. En fait il n’y a pas d’ excuses  c’est le projet a pas marché, il n’y a pas de problème avec ça,  tu peux faire un projet et ce n’est pas obligé de fonctionner à tous les coups – des projets j’en ai fait des tonnes des projets .je fais un projet de site web e-commerce ya dix ans
je crois qu’en 2007 ou 2008 le site est toujours là à l’heure actuelle si je regarde mon portable je dois recevoir encore des commandes de sites web qui a été fait il ya dix ans. j’ai fait d’autres sites qui ont absolument pas marché ce qui compte en fait c’est de faire, tu avances , tu apprend toujours des choses moi j’ai appris énormément de
ce projet,

J’ai appris énormément de ses erreurs du projet même techniquement même humainement, en termes de gestion de projet etc. J’ai appris énormément de ce projet, même les échecs c’est pas grave, c’est pas la fin du monde. Le pire truc c’est de rien foutre et en a plein qui font rien qui disent ouais ton projet c’est nul ça n’a pas marché, des gens qui font rien. Toi ce qu’il faut c’est faire tant que tu fais
c’est l’essentiel tu apprendras toujours des expériences de tes projets.

Bon ben voilà fix-trip.com c’est terminé ! tout ça c’est derrière moi, c’est derrière nous, va jeter un petit coup d’oeil avant que je coupe le site quand même tu voir à ce que c’est.

J’aime pas garder comme ça des trucs dans ma tête en me disant peut-être qu’on va relancer peut-être qu’on va pas relancer, soit ça marche, soit ça marche pas, il n’y a pas de souci avec l’échec comme je disais tant que tu fais tant que tu agis tant que tu avances sur tes projets, tant que tu fais des choses il ya aucun problème a échoué sur des projets ce qui compte c’est d’avancer !

Moi je te dis à la semaine prochaine pour une prochaine vidéo salut

Un commentaire